mercredi 18 novembre 2015

Le monde des maths

Exponentielle a des rêves de grandeur. Elle va toujours trop loin, beaucoup trop loin. Et plus elle va loin, pire c'est. Pour beaucoup, elle est l'archétype de celle qu'on ne peut rattraper. C'est un mensonge, savamment monté par elle. Factorielle est bien pire qu'elle.

Dérivée est déprimante. Elle s'emploie à briser les rêves des gens. les Polynômes sont ses proies favorites, qu'elle ramène toujours, pas après pas, à zéro. Les autres elle les brisent, en fait des monstres, hideux. Seule Exponentielle est immunisée contre son venin.

Intégrale est une bâtisseuse. D'un rien elle vous fait un empire, d'un trait une œuvre d'art. C'est la reine du global, sereine, inébranlable, la polisseuse par excellence. Elle ne redoute que Pôle.

Factorielle est discrète, malgré ses points d'exclamation. C'est pourtant une star, une vraie, toujours à viser les étoiles. avec sa grande sœur Gamma, on les voit partout, pour peu qu'on creuse un peu. Elles sont pleines de mystères.

Pôle est un empêcheur de tourner en rond, un enquiquineur de première. Demandez à Dérivée ou à Intégrale ! C'est un virus, impossible à éradiquer. Alors on tourne autour, on le circonvient à défaut de pouvoir l'évacuer. Il n'est qu'une seule personne de plus ingérable que lui, c'est Delta de Dirac.

Delta de Dirac est le mal incarné. Et comme Satan, il est plutôt cool une fois qu'on le connaît. C'est un père de famille nombreuse, toutes les distributions sont ses enfants. Parmi eux, deux des plus monstrueuses : Peigne de Dirac et Heaviside.

Heaviside est un mur. Mutique, borné, il ne vous parlera pas. Jamais. Doué en électronique, il fait également un excellent portier.

Peigne de Dirac est un punk, un anarchiste, qui ne respecte rien. Rien d'autre à ajouter.

Zêta de Riemann est une déesse, sauvage, inaccessible. Une charmeuse, une sirène qui a ensorcelé bien des personnes, qu'elle a eu à l'usure, à les faire courir derrière elle. C'est une vampire.

Les frères Polynômes sont cools. Ce sont les types sympas par définition, toujours là pour te filer un coup de main. Même ceux d'ordre infini te cassent pas les pieds, c'est dire. Attention toutefois à ne pas semer la division parmi eux : c'est le meilleur moyen pour que Pôle viennent foutre la merde.

La famille Infini est une grande famille, dont on ne connaît hélas que le benjamin, le père et le grand-père, respectivement Aleph-zéro, enfant naturel ; Aleph-un, d'un très grand réalisme ; et Aleph-oméga, dont on ne sait rien si ce n'est qu'il est grand, très grand. En fait, c'est le plus grand.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire